En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu FR AIB logos Tutelles : CNRS - UT3 (Université Paul Sabatier)

FR AIB

La génomique revitalise les collections des muséums

Planche d'herbier
© MNHN
Les muséums d’histoire naturelle jouent un grand rôle dans l’inventaire de la biodiversité et ont accumulé des millions de spécimens depuis les premiers travaux de Linné, il y a environ 300 ans. Aujourd’hui ces collections sont souvent sous-estimées et pourtant elles offrent l’accès à des espèces très rares voire même éteintes. Mais que peut-on faire avec de tels échantillons morts et récoltés il y a des dizaines ou des centaines d’années, si ce n’est de la systématique basée sur des caractères morphologiques ? Des chercheurs du laboratoire Evolution et Diversité Biologique ont simplement testé une technologie de séquençage à haut débit sur une espèce de graminée malgache collectée il y a 100 ans et aujourd’hui considérée éteinte. L’objectif était de comparer une partie de son génome à sa lignée sœur qui a acquis la photosynthèse C4, un caractère adaptatif à des milieux tropicaux ouverts (savanes). Leur étude démontre qu’il est désormais possible de reconstituer le génome d’espèces éteintes ouvrant des perspectives dans de nombreux champs de recherche.

Avant cette étude, il était connu que Sartidia est le genre frère de Stipagrostis, une lignée de graminées qui est caractéristique des milieux semi-désertiques d’Afrique et d’Asie. L’ancêtre de Stipagrostis a acquis la photosynthèse C4 contrairement à Sartidia qui est resté en C3. La compréhension des bases moléculaires de l’évolution multiple du caractère C4 est actuellement un enjeu majeur car il pourrait permettre d’améliorer la capacité des plantes d’intérêt pour l’homme à croître dans des milieux chauds et arides. Les comparaisons de lignées sœurs C3 et C4 permettent de mettre en évidence les changements parallèles qui se sont opérés lors de l’évolution multiple de la photosynthèse C4. Or, Sartidia est très rare et du matériel frais de ce genre n'avait jamais pu être collecté pour ce type d'analyse.

FMbesnardEDB

Sartidia perrieri, a été observée et collectée une seule fois en Janvier 1914 aux environs d’Antsirabe (Madagascar), et l’espèce est probablement éteinte car son milieu a été fortement impacté par l’augmentation constante des activités humaines dans cette région, en particulier du fait de l’utilisation du feu pour permettre la régénération des pâtures pour le bétail. L’échantillon d’herbier n’est pas spécialement bien conservé mais de l’ADN très dégradé a pu être extrait d’une graine. Il est quasiment impossible d’analyser l’ADN d’un tel échantillon avec les technologies classiques basées sur la PCR (Polymerase Chain Reaction). Pourtant, une méthode de séquençage à très haut débit a permis de reconstruire des séquences de bonne qualité du génome chloroplastique, de l’ADN ribosomique mais aussi des séquences orthologues de gènes impliqués dans la photosynthèse C4 chez Stipagrostis. Ces données génomiques ont permis de retracer l’histoire de Sartidia et de révéler des changements dans la séquence de deux gènes en relation avec l’évolution du caractère photosynthétique C4 chez Stipagrostis.

Ces résultats démontrent que les collections des musées et des herbiers ne sont pas juste des objets historiques poussiéreux mais représentent une ressource considérable pour répondre aux questions scientifiques modernes. Les technologies de séquençage haut débit apporteront une nouvelle vie à ces spécimens de musée en ouvrant l’ère de la « Muséomique ».

Intégrer une analyse moléculaire de spécimen d’espèces disparues aidera à reconstruire les histoires biogéographiques des espèces, voire même à documenter des processus d’adaptation comme c’est le cas ici.